2018, confirmation du changement

 

2018 a tenu toutes ses promesses, et j’ai même eu droit à des extras, des inattendus et une, très attendue aussi.

Des promesses, côté coeur, côté professionnel, côté loisir et rencontres en tout genre, oui, 2018 m’a donné l’occasion de continuer à positiver, à percevoir la vie dans toute sa beauté. Cela apaise fortement les absences, celles qu’on tente d’oublier mais qui reviennent en force à certaines dates précises.

L’indépendance face à toutes formes de sollicitations inutiles me permet de concentrer mon énergie sur les belles choses qui m’entourent. Celles qui me donnent du sens. De l’envie. De l’espoir. Ma Dame, Ma Fille, Mes Vies. Une indépendance au féminin qui marque un sacré point d’orgue à cette année 2018.

Mes amis aussi: moins les voir pour mieux les apprécier ? Non, ça ne fonctionne pas vraiment. Beaucoup d’entre eux me manque cruellement et ils se reconnaîtront. Je sens que des invitations pour goûter mes petits plats faits maison vont bientôt tomber – mais signalez-vous en message privé hein ! #moiChef

Une indépendance au travail aussi, que j’apprécie particulièrement. Que ce soit chez Spade avec qui je collabore intensivement, chez Securex avec des business coaching fructueux, ou encore dans des projets de qualité comme Daardaar et la FlopAcademy !

Un florilège de projets pour lesquels je continuerai de travailler dans le respect, l’écoute et le débat ouvert et constructif ! Tout en faisant bien attention à ma santé. En prenant mon temps.

C’est parti pour le récap’ 2018 !

Janvier : L’année a commencé en trombe avec Dashbox: quelques concerts prévus en 2019 et surtout une nouvelle chanson et son clip en préparation… #lifeismusic #musicislife

Février : Un Monopoly, des crêpes, des expos, et une mise au vert musicale. Je redécouvre St-Gilles et ses stam cafés, tout en continuant un voyage de plus en plus épanouissant avec Spade ! #IloveMyJob

Mars : Alors que le TedXBrussels s’enfonçait dans un esprit protocolaire invitant des artistes pour les censurer pendant leur représentation, nous allions, plus tard à Alicante, annoncer officiellement le beau ventre rond de Ma Dame (à la demande générale)… #joie

Avril : Entre deux films du BIFFF, on fait offre pour notre future maison ! #fingerscrossed – et elle est acceptée le soir-même !! #champagne – on revoit de vieux amis de Liège, aussi #cafaitdubien – petit exploit perso : accompagner mes neveux pour le concert de Romeo Elvis à l’AB #cacestfait

Mai : Retour aux sources et revoir plein de monde au concert annuel des Tontons du Rock à l’ISND, ça reste un moment d’échanges très intenses. Que ce soit avec des anciens élèves ou des profs qui grisonnent comme moi 🙂 Découvrir la pièce de théâtre 100x trop longue pour voir ma filleule jouer son rôle. La Belgian Pride était trop courte, par contre – cette « zone » réservée, avec contrôle et fouille personnalisée, m’a bien refroidi. Dommage. Côté projet, certains trajets coaching se terminent #snif et d’autres apparaissent dans le planning. #IloveMyJob

Juin : L’attente devenait insoutenable. Au 1er juin, on arrête tout, on se pause. On essaye de respirer, de ne pas stresser. Une valise à préparer? euh, non, pas vraiment. On a mille choses en tête. Après une première fausse alerte le samedi soir, c’est finalement le lendemain dimanche 17 juin que Noémie pointera le bout de son nez. Petite fierté, et 9e cousine dans la smala. #noemie

<interlude> A partir d’ici, tout s’accélère, des priorités se façonnent. La parentalité dans sa splendeur : stresser pour bébé, dormir peu, retourner aux urgences, dormir peu, penser pour 3, dormir un peu, penser à deux, dormir peu, penser à elle(s), dormir peu, interagir avec bébé comme on peut, dormir peu, envoyer les faire-parts de naissance, dormir un peu, changer bébé, dormir un peu, …

La commune d’Ixelles a également joué l’excès de zèle, en déclarant valider mon changement de nom, alors que cet accent a toujours été

Juillet : Après 2 ans au Hive5, je range la promo du coworking. Une chouette expérience qui m’a permis de vivre la création, la mise en place et les challenges d’un espace de travail très particulier. Je ne les quitte pas tout à fait, étant donné que je continue le chapitre Business Coaching chez Securex.

Le nouveau single de Dashbox est sorti, avec son clip à redécouvrir ici !!

J’ai eu 40 ans aussi – un changement de cap fêté en famille, à 3 (ça change des grosses fêtes, mais je me rattraperai l’année prochaine). C’est aussi la première ‘grosse’ sortie avec Noémie : 3 jours à Dinant à l’hôtel. #momentmagique

Août : on surchauffe dans notre appartement, avec des pointes à 36 degrés le jour… le ventilateur ne sert pas à grand chose, et nos sorties se limitent au parc Tenbosch après 18h, question de fraicheur… côté bière, découverte de la Pallas. #canicule

Septembre : Dashbox fait vibrer le quartier de la Basilique dans une ambiance voisins à volonté ! Je redécouvre Namur et je mange des Lángos à la fête hongroise du Cinquantenaire. Le seul truc hongrois à fêter en ce moment, les essais populistes d’Orbán me rendent littéralement malade. #cacestdit Et revoir de vieux amis, à nouveau #loveIt

Octobre : Nouvelle maison ! Après un déménagement de 2 camions complets, on dit Bye-Bye à notre si bel appartement d’Ixelles vers notre nouvelle demeure anderlechtoise. #NewLife #NewHome Et revoir la famille, aussi. #euskadi

Novembre : Dashbox se la joue concert privé pour l’anniversaire de son batteur chéri. En confiture, compote et tarte, je travaille le coings pour la première fois #moiChef – pendant ce temps, j’attends mes colis Amazon… BPost n’est plus du tout à la hauteur de l’ancienne Poste de Belgique…

Décembre : Une marche pour le climat, un gouvernement qui tombe, et un appel à l’aide pour Daardaar, projet d’avenir, sans aucun doute ! #yapluka Et toujours ce plaisir d’inviter à la maison ! Toute la famille à Noël, et plusieurs tablées d’amis, avant pendant et après… #jenredemande

Sans surprise, ma petite a pris le dessus à partir de juin. Le nouveau voyage qu’elle nous propose est unique et plaisant (si on fait abstraction des détails pratiques, bien entendu). Ce petit mot d’amour le résume parfaitement.

En route pour 2019 pour avancer à 3, finaliser mon projet personnel, revoir ceux/celles que je n’ai pas pu voir en 2018, danser, chanter, jouer, m’éclater, redémarrer, me booster. Et surtout, prendre mon temps.

Je vous souhaite une Merveilleuse Année Nouvelle. De la santé, et du bonheur, en famille ou entre amis. Tchuss.

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.