Une archéologie engageante

Terracotta Daughters, Prune Nourry

Des visages, des figures et une dizaine d’œuvres en terre cuite. Dans un silence assourdissant, les pieds sur des planches – merci de ne pas marcher sur la terre -, nous nous déplaçons entre les regards neutres des ces « petites filles jamais nées ».

Contemporary Archeology de Prune Nourry: bottes, pelles et découvertes intérieures.

Victimes de la sélection des genres, les Terracotta Daughters* forment une armée de 108 fillettes, exposées un peu partout dans le monde (Shanghai, Mexico, Paris, Zurich ou encore New York, où Prune habite). Depuis 2015, elles sont enfouies quelque part en Chine, jusqu’en 2030, date à laquelle, selon l’artiste, le déséquilibre entre les populations des deux sexes sera à son paroxysme.

Terracotta Daughters, Prune Nourry
Terracotta Daughters, Prune Nourry

Une ambiance archéologique contemporaine où l’on déterre les préjugés, on met au tapis les barrières et on cherche, on creuse, à l’instar d’un archéologue en quête de réponses.

Prune Nourry nous questionne et fournit peu de réponses. Elle fait de nous les objets de réflexions. A nous d’être déterré et de sortir de nos idées reçues. Cette perception étrange casse notre silence intérieur et nous oblige à répondre: que se passera-t-il si personne n’enraye ce phénomène?

Et si ces sculptures ont-elles pu nous forcer à penser et à imaginer le futur.

Infos pratiques

Contemporary Archeology, spectacle statique qui s’expose du 12/01 au 04/03/2017 à la Galerie Daniel Templon à St-Gilles (entrée gratuite). Un avant-goût de l’immense exposition qui se prépare à Paris à partir d’avril 2017.

*Clin d’œil aux guerriers de terre cuite de Xi’an, que j’avais eu la chance de voir à Auckland (Nouvelle-Zélande) au pied de la Sky Tower.

Cet article est le deuxième de la série « découverte artistique » que je propose sur ce blog, un challenge que j’explique ici.

Laisser un commentaire