4 jours à Budapest: comprendre le passé (2/4)

Parlement hongrois, Budapest

Après une longue balade à Pest, je vous propose de continuer l’excursion en visitant les bâtiments phare de la capitale hongroise. Gardez vos chaussures, des kilomètres de dalles et d’escaliers vous attendent. Indulás!*

L’histoire de la Hongrie, de Pest à Buda

Rendez-vous au Parlement (Métro rouge ligne 2, arrêt Kossuth Lajos tér), le bâtiment le plus imposant du pays avec près de 18.000 m² de bureaux. Je vous conseille de le visiter tôt le matin pour éviter les files, et de profiter du magnifique musée, dans les sous-sols de la place pour comprendre les nombreuses influences politiques qui ont traversé le pays.

La Hongrie a de nombreuses cicatrices, et tous les symboles que vous verrez aujourd’hui empêchent l’oubli. Les occupations (ottomane, soviétique), la Double Monarchie austro-hongroise, les nombreuses révoltes (1703, 1848, 1956) et les deux Guerres Mondiales ont marqué toute l’Histoire magyare.

Après avoir pris du temps sur les rives du Danube (il faut admirer la façade avant du Parlement aussi), retournez-vous et admirez la statue de Kossuth Lajos, héros majeur de la Révolution de 1848. Si vous avez le temps d’aller voir en face celle de Rákoczi Ferenc (Héros de la guerre d’indépendance en 1703), n’hésitez pas.

Nagy Imre, Budapest
Nagy Imre, Budapest

Arrêtez-vous un instant devant le petit pont en mémoire à Nagy Imre (Premier Ministre assassiné par les Soviets après la révolution de 1956). Tout un symbole qui nous mène naturellement vers la bien nommée place de la Liberté (Szabadság tér). Elle propose un autre monument, soviétique celui-là et parfois entouré de barrières nadar. A l’autre bout de la place se trouve un mémorial dédié à l’occupation allemande; un très beau jeu de mini fontaines, accompagné de nombreux messages et de souvenirs de la 2e Guerre Mondiale.

Faites signe à Ronald Reagan aussi, tant que vous y êtes…

Ronald Reagan, Budapest
Ronald Reagan, Budapest

Cette immense place abrite l’Ambassade américaine, la Banque Nationale Hongroise et l’ancien siège de la Télévision hongroise (MTV). Vous verrez le contraste architectural entre les deux derniers cités.

Dirigez-vous vers le fleuve – et pensez à moi en passant par la Zoltán utca 😉 -, longue rue qui mène jusqu’au Széchenyi Rakpart (le quai Széchenyi).

Face à vous le Danube. Et une autre oeuvre souvenir de la folie humaine: ces dizaines de chaussures en métal, dernier témoin de l’horreur de la Shoah. Le parti des Croix fléchées y fusillaient les Juifs, mais leur demandaient de retirer leurs chaussures avant l’exécution et la noyade…

Après ces moments de recueillement, il est bon de relever la tête, découvrir le pont le plus magnifique du Danube, le célèbre Pont des Chaînes (Széchenyi Lánchíd), à votre gauche en regardant la colline de Buda.

On pourrait écrire des pages entières sur cet édifice… c’est le premier à relier Pest à Buda, en 1849, considéré à cette époque comme un des plus grands ponts au monde. Détruit en 1945 par les Allemands, il fut reconstruit 4 ans plus tard.

Pont des Chaînes, Budapest - Széchenyi Lánchíd.
Pont des Chaînes, Budapest – Széchenyi Lánchíd.

Promenez-vous sur ce pont et appréciez la vue du Danube (…)

Buda est de l’autre côté. Depuis la place Clark Ádám, deux trajets s’offrent à vous;

  • le funiculaire du château de Buda (Budavári sikló) fait partie de ces attractions à faire une fois. Il vous montera directement au pied du Grand Aigle qui protège tout le quartier du château;
  • le trajet en bus n°16 direction Széll Kálmán tér est très sympathique aussi. Vous montez, montez, montez toutes les épingles et vous arriverez au sommet de la colline, dans le quartier du château également.

Construit entre 1247 et 1265 sous les ordres du Roi Béla IV, le Château de Buda fait partie du Patrimoine Mondial UNESCO (avec le boulevard Andrássy, cfr. mon article précédent). De nombreuses adaptations architecturales ont été réalisées suivant les goûts et les envies des nombreux rois qui ont suivis.

Profitez de la superbe vue panoramique depuis le château – astuce – dirigez-vous à l’extrême sud de la grande terrasse, un point de vue romantique vous y attend. Et c’est gratuit !

Si vous avez le temps et l’envie, profitez du musée et de l’exposition temporaire qu’elle abrite. Rendez-vous à l’arrière du palais et reposez-vous face à la gigantesque fontaine murale du Roi Mátthiás.

Remontez la rue pendant 5 bonnes minutes. Vous dépassez la Poste et au bout de la Disz tér, passez par le petit magasin local sur le coin (épicerie) pour y acheter votre bouteille d’eau et quelques kifli (croissants salés). Quand on a une vue pareille sur le Danube, pourquoi s’enfermer dans un restaurant sur le temps de midi?

De plus, les prix affichés dans le quartier du château sont souvent plus chers qu’à Pest. A bon entendeur…

L’après-midi bien entamée, vous profitez du quartier historique avec l’église Matthieu (Mátthiás) et son superbe toit – qui vous rappellera les motifs colorés du Grand Marché de Pest -, la statue du roi St-Etienne (István a Király) et le Bastion des Pêcheurs (Halászbástya). La vue est imprenable mais l’entrée au bastion est désormais payante…

Bastion des Pêcheurs, Halászbástya, Budapest
Bastion des Pêcheurs, Halászbástya, Budapest

Si vous voulez faire un grand tour dans les collines de Buda, notre périple historique doit nécessairement passer par le Memento Park. Ce grand musée à ciel ouvert reprend toutes les œuvres, statues et autres pièces commémorant l’ère soviétique. Les statues de Lénine prônaient dans la ville pendant près de 40 ans, par exemple.

Le soucis majeur de ce parc, c’est son côté très désaxé. Il faut compter une bonne heure en bus, et 3 changements… Il fallait que je vous en parle, mais dans un trip de 4 jours sur place, cela représente quasi une après midi entière pour la visite. A vous de voir !

Revenez dans le quartier historique et profitez des belles illuminations des ponts de ce début de soirée. Terminez votre journée au Pest Buda Bistro, un restaurant à la cuisine du coin, particulièrement délicieuse et au budget raisonnable. Il se trouve à la Fortuna Utca, derrière l’Hilton.

Ponts des Chaînes illuminés, Budapest
Ponts des Chaînes illuminés, Budapest
Hier, nous avions visité la ville à pied. Aujourd’hui, on a augmenté le rythme en se plongeant dans l’Histoire du pays. Reposez-vous bien car demain, on découvrira les côtés festifs de Budapest, on va bien s’amuser !

*On démarre!

Laisser un commentaire