Grooveshark, rare service (réellement) disponible en Belgique. Pourquoi pas d’autres?

Suite à plusieurs discussions sur Twitter principalement, je me rends compte que Grooveshark n’est pas spécialement connu dans mon entourage. Il s’agit pourtant, selon moi, d’une alternative intéressante pour écouter de la musique de qualité sur internet, sans devoir payer un centime, ni s’enregistrer, même si une identification donne des fonctionnalités plus complètes, et pratiques. Le tout gratuitement depuis la Belgique. Le rêve.

Spotify, sympa, mais inaccessible en Belgique.

Alternative à Grooveshark, la vague Spotify a pris forme sur Twitter, dans un buzz assez inexplicable (n’hésitez pas à me l’expliquer dans les commentaires!). J’ai testé le service, impeccable, mais voilà, soudain, plus de version gratuite dans notre pays. Même la version payante ne nous est pas offerte! Alors qu’en Angleterre, les deux options restent disponibles. Pour continuer à bénéficier de Spotify en Belgique, il fallait donc contourner cette sécurité. Faisable, mais pas vraiment l’idéal…

Why is Spotify not available in my country?« 

Quant à savoir pourquoi nous sommes lésés, Spotify nous répond: « Tout vient à point à qui sait attendre ! ».  Je n’aime pas attendre pour rien et je me dis qu’un autre service proposé en Belgique me rendra heureux, ou presque. Grooveshark remplit sa mission, jusqu’à présent!

Il y a quelques mois, l’exemple de la TV en ligne Zattoo qui arrêtait ses services en Belgique m’avait aussi dégouté. Un outil de qualité qui a du stopper net, par manque de moyen financier. 

Zattoo avait misé sur la gratuité totale des services, n’atteignant malheureusement pas un seuil critique de e-téléspectateurs. Leur choix a été de se reconcentrer sur certains pays du globe. En Belgique,  au lieu d’une alternative payante – à laquelle j’aurais souscrite, je pense -, ils ont préféré tout fermer. Re-zut. (1)

Des droits d’auteur trop élevés et/ou une stratégie sans la Belgique?

Il y a de quoi pleurer quand même…  On ne nous le dira jamais assez, c’est une question de droit d’auteur, de Sabam (qui fait un « geste » ces derniers temps, c’était Noël après tout), d’Hadopi (ou pas) – on en parlait au Café Numérique l’autre fois, mais si un Grooveshark permet cette liberté d’écoute audio, pourquoi pas d’autres?

Autre contexte, autre méthode

Apple avait déjà nié la Belgique, en supputant que notre pays serait dans les 22 premiers à recevoir l’iPhone, avec la conclusion qu’on a connu [en anglais][en français]. Cela a généré un petit business que nul ne saurait ignorer! Avant que Mobistar ne le mette en vente, comme dealer officiel, des centaines de smartphones à la Pomme circulaient déjà dans notre pays. Un achat aux States ou à Londres, une petite mise à jour craquée et hop, le tour était joué. Côté business, tout était très bien calculé. (sauf pour Mobistar, mais ça, c’est une autre histoire [en anglais][en français]…)

La Belgique n’est définitivement pas prioritaire dans les lancements de nouvelles technologies et c’est réellement pénalisant. Google nous le rappelle également, avec le lancement du Nexus One, indisponible en Belgique 🙁 Alors que  Spotify serait sur le point d’avoir un accord avec… Google justement! La boucle serait-elle bouclée?

Du snobisme cupertinien à l’absence presque totale de logique business, tout est bon pour nier notre Plat Pays… Côté utilisateur (belge), on peut continuer à râler.

1. (Au fait, je reçois encore aujourd’hui des mises à jour pour Zattoo, qui, évidemment, ne fonctionne plus en Belgique. Ô frustration…)

10 comments

  1. Cher Zoltan,
    Je ne sais pas trop pourquoi, je suis abonné à ton blog. Et en fait je trouve la plupart de tes posts plutôt intéressants.
    Celui-ci en particulier.
    Je trouve également que le système de droits d’auteur en vigueur en Europe est hautement pénalisant pour les consommateurs. Au lieu d’avoir, comme aux états unis, un marché audiovisuel unique, nous subissons un saucissonnage spécialement préjudiciable (tel que tu as bien expliqué) dans les petits marchés qui n’attendent pas une taille critique, tel que la Belgique. Il en va du même avec le compagnies téléphoniques et le roaming: je suis en roaming (notamment pour les data) à 80 km de chez moi; la perspective est très différente, p.e., pour un français lambda, qui circule entre Paris, Nice et l’Île de Re.
    Manque de coordination européenne, donc, qui est payée au prix cher par nous. En bénéficient: les sociétés de droits d’auteur (qui encore se plaignent du téléchargement p2p) et les compagnies téléphoniques.
    Pour finir: laisse-moi conseiller très fortement le site
    http://www.jiwa.fr
    Jusqu’ici, j’y trouve toute la musique souhaitée. Plus le cas de Deezer (qui ne vaut plus la peine, sauf pour ceux qui ont une adresse IP français).
    Cordialement,
    Andrés

  2. Bonjour Andrés,

    merci pour ton commentaire, ça fait plaisir de pouvoir apporter un point de vue qui intéresse mes lecteurs.
    Tu as raison de porter ce problème au niveau européen, qui pourrait nous aider à réduire les différences d’accès, entre pays. Mais la diversité audiovisuelle est aussi notre force (en Europe). Il faudrait donc trouver un équilibre entre ce saucissonage excessif d’une part, et cette globalisation (marché unique) que nous pourrions plus tard regretter également.
    Et cela s’applique en effet aux autres secteurs, tel que la téléphonie, par exemple.
    Quant à la Sabam, … il y a encore beaucoup trop de boulot de ce côté-là que pour espérer voir une amélioration dans les mois qui viennent.

    Merci pour Jiwa! Je ne connaissais pas, et ca me plait aussi.
    Bien à toi,

  3. Bonjour Zoltan.

    Comme toi, je fais que m’étonner du peu de personnes qui connaissent Grooveshark, malheureusement la seule alternative valable à ce Spotify dont les Français nous disent tant de bien. A croire que le mastodonte Youtube a convaincu les gens qu’il était la seule solution pour écouter de la musique en ligne.

    Sinon sois heureux (ou pas) de me compter désormais parmi tes lecteurs (vive Google Reader).

  4. Salut Zoltan,

    c’est grâce à toi que j’utilise Grooveshark depuis maintenant de longs mois. Je t’en remercie encore.

    Mais j’avoue l’utiliser moins maintenant depuis que j’ai un compte Spotify. J’ai la chance d’avoir une copine qui, depuis l’Angleterre, m’a créé un compte qu’elle, toutes les deux semaines, active depuis Bristol 😉

    Depuis j’utilise moins Grooveshark car je trouve que le site n’est pas toujours stable. Il rame quand même beaucoup. Je m’en sers maintenant quasi uniquement pour partager des morceaux.

    Au final, pour mon usage quotidien de la musique j’utilise surtout iTunes, Spotify, YouTube et Grooveshark… avec du Scrobbling sur Last.fm pour Spotify et iTunes…

    Voilou voilou

  5. @mateusz merci pour les détails, je n’ai malheureusement pas accès à spotify, donc je ne peux pas décrire les bienfaits de cet outil, mais j’espère qu’un jour, ils ouvriront cela à la Belgique aussi… entre temps, longue vie à Grooveshark 🙂

  6. Grooveshark laissez tombé c’est vriament de la daube ! je déteste, comparé à Spotify !
    Moi je suis belge et je profite de spotify 😉 mes amis facebook m’ont fait découvrir le site http://www.cocotify.com/fr/ qui propose de payer à ma place 🙂 donc peu importe ou t’es dans le monde tu as accès à spotify 🙂 c’est la meilleure solution du moment je crois, en attendant que spotify débarque en belgique officiellement!!! (si vous avez pas de compte spotify cocotify peut meme vous encréer un pour vous…!)

  7. bonjour Thierry,
    tu m’apprends quelque chose pour Cocotify, je n’en savais rien. Maintenant, en quoi Grooveshark est il de la daube? explique…
    Ici, j’insiste sur l’idée que la Belgique n’est pas prioritaire pour Spotify, et par là, il m’est difficile de l’utiliser, la où GS n’a jamais bloqué.
    Cocotify, est ce sûr? légal? il y a du Spotify la dessous, ou pas du tout? merci pour ton commentaire!

  8. Salut Zoltan, je viens de recevoir ta réponse en mail 🙂
    Bah c’est simple… Quand on utilise spotify depuis près de 1 an et demi (pour ma part) en étant belge hein 😀 (vpn, etc..) C’est déconcertant le jour ou ils te limitent à 20h d’écoute mensuelle (soit 10h tous les 14 jours..).. J’suis passé rapidement à Grooveshark, mais j’ai pas tenu 1 jour dessus.. Les listes d’artiste/sons sont chiantes à trouver, la qualité n’est pas au rendez vous (trop de radio rip, ou cd rip amateur), la playlist en queue en bas est juste la pire à contrôler…., c’est un site de streaming en ligne donc utilisation du CPU pour de la musique oO, fin, c’est rempli de petites choses, certes pas mortelles, mais contraignantes en comparaison à la révolution musicale pour moi: Spotify. Je tenais donc juste à donner la piste de http://www.Cocotify.com qui permet aux gens du monde entier d’en profiter :)… aux amoureux de Spotify, avant de songer à passer sous Grooveshark.. ou pire.. Deezer, rependez à ce que vous ratez sous Spotify :D:D 🙂 le débat est lancé!

Laisser un commentaire