Auf Wieder Sehen, Derrick!

Des ambiances sombres, des armes à feu qui faisaient (presque) peur, des décors verts, depuis les armoires du commissariat jusqu’aux voitures de la « Polizei ». Des prostituées relookées à la Madonna, époque « Like a Virgin », dans des boîtes de nuit sombres (à nouveau), où des paires de nichons d’époque auraient déjà fait tilter les grand manitous du CSA d’aujourd’hui… Enfin, ça, c’était le seul truc un peu « osé ».

Ce que je retiendrai aussi, c’est l’époustouflante lenteur de la série… Des minutes entières de caméra fixes sur Greta, Wanda, Trude, Ulrich, Wolfgang ou Berthold. Tout ça alors que les plus fins d’entre nous connaissaient déjà le nom de l’assassin (aaaargh!).
Un somnifère comme jamais la télé n’a pu nous offrir! Ca va manquer, indéniablement.

Et cette odeur de renfermé aussi… cette série innovait dans plein de domaine 😉

Imaginez le Best-Of de Derrick disponible exclusivement pour maisons de repos. Vous parlez d’un cadeau de fin d’année?

Que du respect encore, lorsqu’on voit cette accolade entre Horst Tappert (dans la vie réelle cette fois) avec le Pape Jean-Paul II, qui déclarait lui même avoir été fan de la série…

Si la série avait déjà touché les Portes de St-Pierre, aujourd’hui, tout le Paradis pourra profiter, à jamais, des angoisses et des « blagues » du grand Derrick face au petit Klein.
85 ans, tout de même.

C’est LE moment idéal pour republier cette magnifique parodie… Auf Wieder Sehen, inspecteur!

Laisser un commentaire