Quand le chinois "traduit" en anglais…

C'est l'histoire d'un Peuple qui souhaite faire vite. Vite et mal.

On pourrait se cotiser pour leur payer un vrai traducteur électronique?
ou au moins, nommer un camarade rouge fan de Shakespeare?

Vite et sale (quick & dirty). Traduit correctement 🙂
Vu sur Adweek, via Nardo

Laisser un commentaire