BIFFF 2008, clap 4!

Doom’s Day
Ecosse, en 2008. Un virus se propage dans toute la région, et contamine l’ensemble de la population. Un mur de sécurité doit être construit pour limiter les dégâts, et éviter que toute la population de l’île ne soit touchée.
50 ans plus tard, alors que ce virus avait, semble-t-il, complètement disparu, des habitants de Londres sont atteints et la panique s’empare de la capitale anglaise.
Au même instant, des survivants de la précédente épidémie sont repérés en Ecosse. Il y a donc un remède et il faut agir vite pour aller le retrouver.

Avec un air de Lara Croft, en pleine ambiance Mad Max, Eden Sinclair (la très belle Rhona Mitra) a 48h pour aller retrouver ce remède. Je ne vais pas tout raconter, mais le scénario nous mène à la rencontre de punks cannibales, de combat moyen-âgeux, et bien entendu, de têtes tranchées 😉

Perso, j’ai adoré la Bentley qui fonce dans les murs et en ressort sans une seule griffe sur le capot. Respect!

Le réalisateur de « The Descent » (Neil Marshall) s’est lâché! Un film très rapide, halletant parfois, avec des courses poursuites, des véhicules en tout genre, des explosions, etc. Pour ceux qui pensaient que le genre Mad Max était révolu…

A noter au passage, l’interprétation de Bob Hoskins (très convaincant) et une bande originale sympa (surtout la fin). A voir absolument.

Laisser un commentaire